Logo du site Pepan.be

La plateforme en ligne pour l'adoption
de chiens et chats en Belgique et de manière sûre.

Les 10 questions à se poser afin de trouver un bon éleveur de chats

Cliquez ici pour accéder aux annonces de nos chats disponibles

Trouver un bon éleveur de chats n’est parfois pas chose aisée. Dans cet article, nous vous proposons une série de dix questions qu’il serait judicieux de se poser et d’y répondre afin de trouver l’éleveur adéquat. Voici sans plus attendre nos dix questions essentielles !

 

1.  S’agit-il d’un élevage familial ou professionnel ?

En effet, il existe des élevages de type « familial » où les chats sont élevés en famille et en sont des membres à part entière, et des élevages de type « professionnels » ou les chats vivent dans des structures spécifiques dédiées à l’élevage, avec un nombre d’animaux plus important.

L’environnement et les conditions de vie dans lesquels grandit le chaton sont très importants et déterminants pour son bien-être et développement comportemental. C’est pourquoi il faut bien se renseigner sur l’élevage, aller visiter les lieux, rencontrer les parents, leur comportement est généralement indicateur de celui de votre chaton. Un chaton vivant au sein d’une famille sera bien socialisé et habitué à la vie courante.

2.  Est-ce que votre éleveur est agrée ?

En Belgique, les éleveurs doivent obtenir une agrégation afin de pouvoir exercer leur activité. Ils sont soumis à des contrôles et sont suivis. Une agrégation est souvent donc un indicateur de confiance et de sérieux de la part de l’éleveur. Sur Canins-Félins, nous avons pour but d’obtenir la confiance des éleveurs et de la famille adoptive, donc toutes les annonces sont proposées uniquement par des éleveurs agrées.

3.  Combien de portées ont les femelles par an ?

Il est très fortement déconseillé de faire mettre bas une femelle plus de deux fois par an !  La femelle doit se reposer au minimum 8 mois après sa gestation.

4.  À quel âge les chatons peuvent-ils rejoindre leur nouvelle famille ?

Un éleveur sérieux se préoccupant du bien-être de ses chats ne les laissera pas partir avant 12 semaines de vie ! En effet, avant leur trois premiers mois d’existence, les chatons sont encore très fragiles et ont besoin que leur système immunitaire se stabilise. Ils ont également besoin de rester auprès de leur mère afin qu’elle les socialise. La mère possède un rôle régulateur auprès de ses petits, elle leur apprend à contrôler les morsures et griffes. Ainsi, il faut attendre les trois mois pour avoir un chaton équilibré et bien dans ses patounes.

5.  Le chaton est-il vacciné ? Avec un rappel ?

Il faut savoir que votre chaton doit être vacciné contre certaines maladies spécifiques (généralement, il s’agit du typhus, coryza et leucose) et également recevoir un rappel dans le mois qui suit. Une fois les premiers vaccins administrés et les rappels effectués afin d’être complètement immunisé contre ces maladies, il devra alors ne recevoir qu’un seul rappel annuel pour ses vaccins.

6.  Le chaton est-il identifié ?

En Belgique, depuis la loi de novembre 2017, tous les chatons et chats domestiques doivent être identifiés. La personne responsable du chat, en l’occurrence l’éleveur, va devoir l’identifier et l’enregistrer avant l'âge de 12 semaines et, en tout cas, avant que celui-ci ne soit commercialisé (donné ou vendu). Un éleveur qui vend des chatons non identifiés agit dans l’illégalité, ce qui n’est donc pas un gage de sérieux. À noter que sur Canins-Félins, nous prenons soin à ce que toutes les annonces soient en parfaite adéquation avec la législation belge, ainsi tous les chats et chiens proposés sont identifiés.

7.  Le chaton possède-il un pedigree ?

Qu’est-ce qu’un pedigree ? Il s’agit d’un arbre généalogique reprenant toute les origines du chaton, allant des parents jusqu’au arrière grand parents, et parfois encore plus loin. Sur le pedigree se trouve le numéro d’identification des parents, l’affixe de la chatterie, le numéro de la portée et beaucoup d’autres informations concernant votre chaton.

Il faut savoir qu’un chat n’est dit de race seulement s’il possède un pedigree, c’est la seule chose qui vous garantit l’origine de votre chaton, le prix d’un pedigree pour un éleveur ne dépasse pas les 35 euros. Si le chaton proposé est sans pedigree, demandez-lui la raison et faites attention aux arnaques ! Car sans pedigree, rien ne vous garantit que le chaton soit bel et bien de race si ce n’est croire en la bonne foi de l’éleveur au risque d’être déçu.

8.  Est-ce que l’ éleveur effectue les tests de dépistage de maladies héréditaires liées à la race ?

Chaque race de chats possède une prédisposition à certaines maladies. Ainsi, un éleveur sérieux teste ses reproducteurs afin de s’assurer qu’ils ne sont pas porteurs de ces maladies génétiques pour ne pas les transmettre à la descendance.  il ne faut donc pas hésiter à demander à voir les résultats des tests de dépistage des parents. Généralement, les éleveurs sérieux vous proposent eux-mêmes de voir ces résultats de tests.

9.  Est-ce que l’éleveur fournit les documents obligatoires lors d’une vente ?

L’éleveur est dans l’obligation de fournir un certificat / contrat de vente, attestation de bonne santé faite par le vétérinaire, carnet de santé du chaton, carte d’identification ou passeport.

10.  L’éleveur prend-il le temps de vous donner toutes les informations nécessaires ?

Un éleveur sérieux se doit de discuter tous les points concernant votre chaton en passant de l’alimentation aux soins spécifiques. Il prend le temps de faire une feuille de conseils et d’information. Il s’agit d’un document concernant les besoins de l’animal en matière de nourriture, soins, habitudes etc. Il préconise également de garder contact avec les futurs adoptants afin de pouvoir leur apporter tous les conseils qu’il faudra.

 

Finalement, nous avons passé en revue une dizaine de questions essentielles à se poser et à poser à l’éleveur afin de garantir un sérieux et une confiance optimale. Un chat n’étant pas un jouet, s’agissant plutôt d’un être vivant et d’un membre à part entière de sa nouvelle famille, celui-ci a droit à autant de soin et d’affection qu’un véritable enfant. De plus, en cherchant votre nouveau compagnon félin sur Canins-Félins, vous pouvez être rassuré du fait que les éleveurs présents sont sérieux et dignes de confiance.

Article rédigé par L'équipe Pepan
Article publié le 09/09/2018
Article consulté 440 fois

Partager cet article sur vos réseaux sociaux